Les « super food », ces aliments à la mode qui ont la particularité de booster votre système immunitaire.

L’hiver approche à grand pas et avec lui les rhumes, gastro et autres maladies saisonnières. Préparez vos assiettes et que cet hiver soit le plus doux possible…

Bonne lecture !

catc3a9gories-de-super-aliments

Les super aliments ne sont pas nouveaux et existent depuis plusieurs siècles.  Aujourd’hui, ils sont plus populaires que jamais.  Il s’agit de baies, de graines et de céréales qui donnent de l’énergie et renforcent le système immunitaire.  De plus en plus de personnes se laissent séduire par les super aliments et redécouvrent la force de ces produits naturels et sains.  Mais qu’entend-on exactement par super aliments?  Pourquoi sont-ils importants et comment les manger?  Découvrez sans tarder notre guide complet des super aliments !

Que sont les super aliments ?  

Les super aliments sont des produits naturels (baies, graines, algues, fruits et légumes) qui ont un effet positif sur le corps.  Ces aliments contiennent une grande quantité de vitamines, minéraux, enzymes, acides aminés et antioxydants.  Contrairement à la majorité des aliments sains, qui comportent 2 ou 3 propriétés saines, les super aliments offrent souvent plus de 12 propriétés bonnes pour la santé.  Il s’agit donc de puissants aliments qui possèdent une quantité extraordinaire de nutriments.

Pourquoi les super aliments sont-ils importants ?

Aujourd’hui, les aliments que nous consommons ont une valeur nutritionnelle de plus en plus faible.  Les nouvelles méthodes de culture en sont la cause principale.  Mais, on assiste aussi à une déferlante d’aliments malsains, et manger mal est aujourd’hui plus facile que de manger sainement.  Ce type d’alimentation n’est pas bon pour l’être humain et nous en ressentons les effets dans notre corps, notre peau, nos cheveux et notre résistance.  Ces constatations nous font prendre conscience de l’importance d’une alimentation saine et des super aliments.

Les avantages des super aliments

Chaque super aliment possède ses propres caractéristiques et ses avantages spécifiques sur la santé.  Les qualités de base des super aliments sont d’améliorer la santé physique et mentale, augmenter la résistance et renforcer le système immunitaire.  Ils boostent l’énergie et permettent de se sentir mieux dans son corps et sa tête.  Les super aliments sont également connus pour brûler des calories, car ils améliorent le métabolisme.  Grâce à l’effet antioxydant et la présence de vitamine C, la peau est visiblement rajeunie.  Les super aliments diminuent le risque de cancer et protègent le cœur.

Quels aliments sont considérés comme des super aliments ?

Le terme ‘super aliments’ (superfood) vient des USA et a sans doute été inventé par un génie du marketing.  Ce nom générique permet de réunir tous les aliments bons pour la santé.  Dans l’Union européenne, seuls les produits dont les effets positifs ont été prouvés peuvent porter le nom de ‘super aliments’.  Ce sont les aliments qui possèdent une grande quantité de vitamines, minéraux, bonnes graisses, enzymes, etc.

Qui sont les super aliments ? bigstock-d-human-with-a-red-question-m-56272526-760x760

La liste des super aliments est vaste.  Pour faire simple, ils sont divisés en plusieurs catégories.  Dans chaque catégorie, vous pouvez trouver la liste étendue des super aliments 

blog-contrastes

Comment manger les super aliments ?

Afin de bénéficier des vertus des super aliments, il est important de les consommer crus dans leur état d’origine.  En mangeant les super aliments de cette façon, vous êtes certain de découvrir leurs véritables bienfaits.  Pourquoi est-ce si important de les consommer crus ?  Dans les processus de production modernes, une grande partie des valeurs nutritionnelles sont éliminées.  Parfois même, toutes les vertus des super aliments sont réduites à néant à cause d’un tel processus.

La seule façon de préserver les propriétés naturelles des super aliments est de les sécher et les concasser jusqu’à obtenir une poudre.

Des super aliments pour chaque moment de la journée

Vous pouvez manger des super aliments à tous les moments de la journée. Ils sont parfaits pour le petit-déjeuner : lait de soja et avoine saupoudré de morceaux de chocolat noirs et quelques noix.  Votre lunch peut ressembler à ceci : pain grillé avec de l’huile d’olive, des tranches de tomate et un peu d’ail.  Pour le souper, vous pouvez opter pour du quinoa accompagné de brocoli, épinards ou légumineuses.  Enfin, n’oubliez pas les en-cas : des pommes, oranges, myrtilles ou quelques noix sont délicieuses et bonnes pour la santé.

salade-quinoa-epinard-parmesan-haricot

LA COUPURE HIVERNALE 

Depuis plusieurs années, le principe de coupure hivernale a beaucoup évolué. Nous sommes passés d’une coupure sans aucune activité physique durant plusieurs mois à une succession de microcoupures alternant repos complet et cycle de développement. La priorité lors de votre fin de saison est de vous poser les vraies questions : Est ce que vous êtes fatigué ? Est ce que vous êtes encore motivé ? Avez-vous envie de repos ou d’une activité complémentaire à la course à pied ? 

Ces questions doivent intervenir au moment de votre bilan de fin d’année en terme d’heures d’entraînement ou de kilomètres. Étudiez votre variation des charges de travail et interrogez vous sur les résultats ou sensations de votre année. A partir de là, commencez à mettre en place une stratégie de régénération durant votre trêve pour attaquer du bon pied la saison prochaine.

COUPURE HIVERNALE MAIS PAS FORCÉMENT INACTIVITÉ COMPLÈTE

Le consensus est là ! Parmi les entraîneurs et les compétiteurs : une coupure de la pratique sportive est nécessaire pour pouvoir enchaîner les saisons tout en progressant sans risquer le surentraînement. Côté scientifique, les impacts et les stratégies de régénération ne sont pas très connus.

L’élément qu’il faut retenir est que la nécessité d’une coupure est autant du point de vue physique que psychologique. A l’issue de votre dernière compétition, la priorité est d’amortir la baisse brutale de charge de travail.

En effet, durant plusieurs semaines, vous avez stressé l’organisme afin de générer des états de surcompensation, et du jour au lendemain, vous arrêtez sèchement l’entraînement. Dans l’idéal, il est préconisé de s’entraîner de manière dégressive (diminution du volume horaire) durant 2 à 3 semaines post dernière compétition puis seulement, réaliser une coupure avec un repos complet. Cette coupure est nécessaire pour deux raisons.

D’une part, le repos complet est un besoin physiologique. Nous savons que les progressions sont uniquement possibles s’il y a une variation de charge de travail. A partir de là, il faut prendre en considération avec le même intérêt la phase d’entraînement et la phase de désentraînement.

D’autre part, la coupure est un moyen de « régénérer l’esprit », on parle alors d’un break mental. La course à pied est un sport routinier où les volumes horaires sont conséquents.

Même avec toute la « passion du monde », il est nécessaire d’observer une trêve plus ou moins longue en fonction de votre état de saturation. Ces quelques semaines de non pratique constitueront votre réservoir de motivation pour toute la saison qui suit.

753100_w1000

FONCTIONNER PAR BLOC D’ENTRAÎNEMENT

Comme toujours, la priorité de l’organisation de votre coupure passe par un cadrage de votre planning hivernal. Dans le même esprit que la planification d’entraînement, fonctionnez par bloc avec des objectifs précis. Ces objectifs ont pour but d’orienter des temps de régénération entre inactivité et PPG.

Plusieurs stratégies sont possibles en fonction de vos paramètres personnels :

  • Le nombre de microcoupures dans la saison en cours.
  • La fatigue.
  • La saturation.
  • Votre planning professionnel.
  • La météo de votre région en période hivernale.
  •   La date de votre premier objectif de la saison.

maladie-fatigue-chronique

TECHNIQUE DE RÉCUPÉRATION

On l’oublie trop souvent mais la coupure est un temps de récupération. Durant la saison, nous prenons beaucoup de temps et d’énergie pour nous entraîner mais nous accordons moins d’attention à la récupération. Et pourtant, la performance est indissociable d’une bonne capacité de récupération. La coupure est le moment idéal pour peaufiner la technique de récupération pour, dans un premier temps, récupérer de la saison, mais aussi se former aux méthodes pour la saison suivante.

Les techniques sont multiples :

  • Travail sur la qualité du sommeil, micro sieste.
  • Luminothérapie.
  • Séance de stretching.
  • Relaxation, yoga, sophrologie.
  • Cryothérapie / pressothérapie.
  • Bains bicarbonatés, jacuzzi.
  • Sauna, hammam.
  • Sieste sous altitude simulée.

yoga-mer-ponton    sauna21

 

CHECK UP MÉDICAL ET PARAMÉDICAL

La pratique intensive du sport et plus précisément de la course à pied est un vecteur indiscutable de vertus pour le corps, mais elle créé également un certain déséquilibre physiologique qu’il est bon de pallier durant la coupure. Prenez le temps de rencontrer tous vos interlocuteurs médicaux spécialistes des différents domaines. La liste est longue, concentrez vous sur un diagnostic général avant d’approfondir. Quelques idées 

  • Bilan général médical.
  • Réaliser un bilan sanguin : détecter les possibles carences ou infections.
  • Faire un bilan dentaire : éviter certaines infections et troubles tendineux.
  • Faire un diagnostique musculo-squelettique : ostéopathie ou kinésithérapie.
  • Bilan sur votre nutrition.
    Capture.PNG

En conclusion, la nécessité d’une coupure n’est plus à démontrer. Toute l’importance de ce temps de repos est de rendre qualitativement intéressante pour votre pratique sans générer de fatigue complémentaire. A partir de là, vous êtes seuls conscients de ce que vous avez besoin en fonction de votre saison passée mais aussi de votre expérience. Il n’y a pas qu’une formule possible…

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s