Prendre l’avion avant une course

courir-aVIONSQuelques conseils pour prendre l’avion avant une course

Courir dans une ville lointaine implique souvent de prendre l’avion. Voici quelques conseils pour que ce trajet n’est pas trop de conséquences physiques.

  • Restez réveillé

La plus grande erreur que font souvent les gens en avion, c’est de manger et de s’endormir aussitôt. Bien sûr, c’est parfois difficile de résister, mais commencez tout de suite par régler votre montre sur l’heure de votre destination. Le risque : être réveillé à deux heures du matin et somnoler toute la journée de votre arrivée. Si vous voyagez pendant les heures du jour du pays dans lequel vous vous rendez, essayez de ne pas vous endormir grâce aux modules multimédias personnels mis à votre service dans les avions.

  • Compressez-vous !

Portez des chaussettes de compression ou des bas de contention. Leur pression augmente la circulation du sang et diminue l’accumulation des fluides, ce qui permet de prévenir les thromboses veineuses profondes – des caillots sanguins provoqués par l’immobilisation. Une meilleure circulation du sang permet également d’éviter d’avoir les jambes molles à la fin du vol.

  • Hydratez-vous

L’air sec dans l’avion provoque une déshydratation déréglant tout, de la circulation du sang au fonctionnement des organes. Cela augmente également les effets du décalage horaire et aggrave donc la fatigue du voyage. Même si vous n’avez pas soif, buvez un verre d’eau toutes les heures ou toutes les heures et demie. Essayez de garder des urines claires, c’est le signe que vous êtes bien hydraté. L’usage fréquent d’un spray nasal riche en sels minéraux permet également de restaurer l’humidité naturelle de vos voies respiratoires, détériorées par l’air recyclé qui sévit dans l’avion.

  • Mangez

Les repas dans l’avion vont vous faire redécouvrir le sens du mot « malbouffe ». Apportez quelques barres énergétiques, des fruits secs et autres types de nourriture dont vous avez l’habitude. Vous passerez un peu pour un campeur, mais peu importe.

Source : Runner’s World

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s